Passer au contenu principal
IMPORTANT : Pour la sécurité de tous, Fasken exige que toute personne qui se trouve sur place dans ses bureaux canadiens fournisse une preuve de vaccination complète contre la COVID-19. Cela s’applique aux avocats, au personnel, aux clients, aux fournisseurs de services et aux autres visiteurs.
Communiqués

Revue de l’année : Fasken Martineau annonce le lancement de l’édition 2014 de son Étude sur les courses aux procurations au Canada

Fasken
Temps de lecture 5 minutes
S'inscrire
Fasken Martineau lance aujourd'hui l'édition 2014 de son étude sans précédent sur les courses aux procurations au Canada, dont la première édition est parue en 2013. Cette nouvelle édition propose de nouvelles perspectives sur les tendances observées en 2013 et met en lumière de nouveaux aspects.

Toronto (Canada) – Fasken Martineau, cabinet d'avocats chef de file à l'échelle internationale en droit des affaires, lance aujourd'hui l'édition 2014 de son étude sans précédent sur les courses aux procurations au Canada, dont la première édition est parue en 2013. Cette nouvelle édition propose de nouvelles perspectives sur les tendances observées en 2013 et met en lumière de nouveaux aspects.

Parmi les faits saillants de l'étude:

  1. Le nombre de courses aux procurations a connu en 2013 une baisse de 41 % par rapport à 2012. Cependant, le nombre de courses aux procurations dans le secteur minier est demeuré élevé.
  2. Peu importe le nombre de courses aux procurations, les directions de sociétés n'ont pas eu de répit en 2013 : les actionnaires dissidents ont connu leur meilleure année depuis 2009, remportant les deux tiers des courses aux procurations relatives au conseil d'administration.
  3. Les investisseurs institutionnels n'ont pas été les seuls à pouvoir user de leur influence au sein du conseil d'administration : les épargnants ont connu eux aussi un taux de succès remarquable en 2013.
  4. Les tentatives de balayage complet du conseil d'administration sont devenues pratiquement systématiques en 2013, et cette tactique s'est révélée très payante pour les actionnaires dissidents.
  5. Les règlements ont presque doublé en 2013 et sont intervenus plus rapidement qu'avant en cours de route.

L'étude de Fasken Martineau sur les courses aux procurations réalisées au Canada donne une meilleure idée du profil des intervenants qui ont lancé des courses aux procurations et de celui des sociétés ciblées, de leurs taux de succès relatifs dans la perturbation ou le maintien du statu quo, ainsi que des principales décisions tactiques qui ont pu avoir une incidence sur l'issue de ces courses aux procurations.

Les auteurs de cette étude sont Aaron AtkinsonDan Batista et Brad Freelan, des associés du groupe Fusions et acquisitions de Fasken Martineau à Toronto, qui ont acquis au fil des ans une solide expérience des opérations contestées.

« L'un des principaux objectifs de cette édition consistait à approfondir notre compréhension des facteurs qui influencent le lancement, le déroulement et l'issue des courses aux procurations. Il est intéressant de constater que, malgré le nombre réduit de courses aux procurations en 2013, les sociétés ciblées avaient raison de s'inquiéter, étant donné que les actionnaires dissidents ont remporté les deux tiers de leurs courses aux procurations », a déclaré Aaron Atkinson.

« De plus, le taux de succès des actionnaires « non institutionnels » en 2013 a causé toute une surprise, et nous rappelle, avec raison, qu'un actionnaire activiste, aussi petit ou peu sophistiqué peut-il sembler, ne doit jamais être pris à la légère », a ajouté Dan Batista.

« Notre étude a également fait ressortir que l'an passé, un tiers des courses aux procurations relatives au conseil d'administration se sont soldées par un règlement annoncé, comparativement à 18 % entre 2008 et 2012. De plus, dans la majorité de ces cas, les règlements ont été conclus bien plus rapidement qu'avant au cours du processus », a souligné Brad Freelan.

Téléchargez l'édition 2014 et l'édition 2013 de l'Étude sur les courses aux procurations au Canada.

Les membres des médias qui souhaitent s'entretenir avec les auteurs de l'étude sont invités à communiquer avec Stephen Hastings (shastings@fasken.com ou 1 416 865-4370) ou avec Karen Lafleur (klafleur@fasken.com ou 1 514 397-4396).

Au sujet de Fasken Martineau

Fasken Martineau est un chef de file dans les domaines du droit des affaires international et du litige. Le cabinet compte plus de 770 avocats répartis dans des bureaux à Vancouver, à Calgary, à Toronto, à Ottawa, à Montréal, à Québec, à Londres, à Paris et à Johannesburg. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web du cabinet au www.fasken.com.

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire