Passer au contenu principal

IMPORTANT : Pour la sécurité de tous, Fasken conseille aux personnes qui entrent dans ses bureaux canadiens d’être au courant des recommandations en vigueur concernant la COVID-19, lesquelles pourraient comprendre une ou plusieurs des mesures suivantes : distanciation sociale, désinfection des mains, port du masque dans les aires communes et preuve de vaccination complète. Ces mesures s’appliquent aux avocats, au personnel, aux clients, aux fournisseurs de services et aux autres visiteurs.

Finance et Investissement cite Bernard Synnott dans un article sur les clauses de non-sollicitation

Fasken
Temps de lecture 1 minutes
S'inscrire

Aperçu

« Des clauses plus restrictives » par Sophie Stival, Finance et Investissement

Lire l'article

« ‘Dans le cas d'une clause de non-sollicitation ordinaire, les tribunaux ont reconnu que le conseiller qui quitte son employeur de son plein gré a le droit d'informer ses clients de son départ et de dire où il va’, explique Bernard Synnott, bâtonnier du Québec et associé chez Fasken Martineau. ‘Après son départ, un conseiller peut envoyer un avis général, une lettre ou un courriel où il mentionne qu'il a changé d'employeur en indiquant sa nouvelle adresse.’ »

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire