Passer au contenu principal

IMPORTANT : Pour la sécurité de tous, Fasken conseille aux personnes qui entrent dans ses bureaux canadiens d’être au courant des recommandations en vigueur concernant la COVID-19, lesquelles pourraient comprendre une ou plusieurs des mesures suivantes : distanciation sociale, désinfection des mains, port du masque dans les aires communes et preuve de vaccination complète. Ces mesures s’appliquent aux avocats, au personnel, aux clients, aux fournisseurs de services et aux autres visiteurs.

Couverture médiatique

Financial Post cite Koker Christensen dans un article sur la décision de Fintrac de ne pas identifier la banque canadienne ayant reçu une amende pour ne pas avoir signalé des transactions suspectes

Fasken
Temps de lecture 2 minutes
S'inscrire

Aperçu

« Questions arise over anti-money laundering agency’s decision not to name Canadian bank it fined $1.1 million » par Alexandra Posadzki, Financial Post Financial Post cite Koker Christensen, avocat de Toronto, dans un article sur les explications plausibles sur la décision de Fintrac de ne pas divulguer le nom de la banque.

« Je crois que (Fintrac) voulait passer un message, ce qui importait plus que de divulguer le nom de la banque », affirme Koker Christensen, un associé de Fasken Martineau à Toronto et chef du groupe Recyclage des produits de la criminalité.

« Identifier une institution est clairement une façon de la sanctionner ou de la punir en plus d’avoir un effet dissuasif. Mais je crois que de rendre publique une amende de cette envergure imposée à une banque ait aussi un effet dissuasif. »

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire