Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Couverture médiatique

Lawyers Weekly cite Norm Keith dans un article sur son nouveau livre dans lequel il déplore le manque de mesures musclées pour contrer la criminalité d’entreprise

Fasken
Temps de lecture 2 minutes
« Lawyer’s new book decries lack of aggressive action on corporate crime » par Ian Harvey, Lawyers Weekly

Lawyers Weekly cite Norm Keith, avocat du bureau de Toronto, dans un article sur son nouveau livre dans lequel il déplore le manque de mesures sévères pour contrer la criminalité d’entreprise. (Cet article est apparu dans le numéro du 28 octobre 2016 du Lawyers Weekly)

« On investit dans quelque chose qui devrait tenir compte des risques sur le plan juridique. Or, si aucune mesure d’application n’a été prévue, alors, dans les faits, il n’existe aucun risque », dit-il. « En ne faisant rien, le gouvernement soutient-il l’idée de contrevenir à la loi? Si les gens ne sont pas tenus d’être hautement responsables, que se passe-t-il réellement? »

« Sans l’existence de mesures d’application du droit criminel, les cadres supérieurs n’accorderont pas la priorité au droit des sociétés et aux incontournables principes de gouvernance », dit-il. « Les directeurs généraux et les administrateurs sont terrorisés à l’idée, non pas d’être poursuivis au civil, car ils sont assurés pour une telle éventualité, mais d’être poursuivis au criminel. Malheureusement, il est nécessaire d’avoir l’intention de poursuivre en justice et de prendre des mesures plus rigoureuses, sinon rien ne changera. »