Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Couverture médiatique

Le Devoir cite Raymond Chrétien dans un article sur la réaction du gouvernement Trudeau aux résultats de l’élection présidentielle américaine

Fasken
Temps de lecture 2 minutes
« Mettre le Canada sur le radar républicain » par Marie Vastel, Le Devoir.

Le Devoir cite Raymond Chrétien, avocat de Montréal, dans un article sur la réaction du gouvernement Trudeau aux résultats de l’élection présidentielle américaine.

Pour l’ancien ambassadeur à Washington, Raymond Chrétien, il ne fait cependant pas de doutes que « la relation va se corser et se compliquer ». Justin Trudeau veut renouer avec les Nations Unies, que n’affectionne pas Donald Trump. Le Canadien promet des missions de paix et s’est retiré des bombardements de la mission contre le groupe armé État islamique; l’Américain prévient qu’il ne défendra pas, au sein de l’OTAN, les pays qui ne financent pas suffisamment leurs armées (ce dont le Canada pourrait être accusé). L’élection d’un protectionniste à la présidence laisse aussi présager des négociations « très compliquées » sur le bois d’œuvre, selon M. Chrétien, aujourd’hui associé chez Fasken Martineau. « Il y a bien des zones où on ne verra pas les choses de la même façon. Mais je pense que M. Trudeau et son équipe ne vont pas plier l’échine. »