Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Communiqués

À la mémoire de Fraser Fell

Fasken
Temps de lecture 3 minutes

Notre ancien associé et collègue Fraser Fell est décédé jeudi matin, le 23 avril 2020. Fraser appartenait à une classe à part, tant à titre d’avocat et d’homme d’affaires qu’en tant que personne.

À titre d’associé chez Fasken & Calvin, Fraser a exercé un leadership à la fois fort et discret, à l’image de la force tranquille qu’il était. Il a d’ailleurs été appelé à faire preuve de leadership à un jeune âge. En effet, lorsque C.C. Calvin est décédé subitement au début des années 1960, Fraser et ses associés n’avaient pas encore franchi le cap de la quarantaine. Fraser a reçu un appel de Beverley Matthew, l’associé principal chez McCarthys à l’époque, qui lui suggéra que le cabinet se joigne à McCarthys. La proposition a été rejetée par Fraser et les autres membres, dont Walter Williston, Robert Shirriff, Roger Wilson, Bob Tuer, Ron Rolls et Ron Robertson — une décision très audacieuse pour l’époque.

Fraser était particulièrement doué pour attirer et retenir les grands clients, qu’on pense, entre autres, à Placer Dome, Aetna Life, Royal Trust et Standard Broadcasting, mieux connu sous l’acronyme CFRB.

La qualité la plus emblématique de Fraser était sans aucun doute sa volonté constante d’aider les gens. On ne compte plus les avocats de Fasken qui ont bénéficié de son soutien et de ses encouragements. Et, il en va de même pour nombre de jeunes cadres qu’il a côtoyés en travaillant pour des clients, de médecins œuvrant dans les hôpitaux auprès desquels il était impliqué ou de personnes qu’il a rencontrées dans un contexte social. Partout où il se rendait, Fraser était aimé, respecté et admiré. Son style efficace et son absence de motivations personnelles lui ont valu d’être nommé à la tête de plusieurs sociétés et organisations, dont Royal Trust/Gentra, Placer Dome et le Toronto Club, pour n’en nommer que quelques-unes.

La sollicitude qu’avait Fraser pour autrui se manifestait également sous la forme de généreuses contributions à différentes œuvres caritatives, dont celles de l’Université McMaster et du Toronto Western Hospital, auprès desquelles il s’impliquait en outre personnellement. Il a joué un rôle clé dans la fusion du Toronto Western Hospital et du Toronto General Hospital qui forment aujourd’hui le Réseau universitaire de santé.

Fraser nous manquera beaucoup.