Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Couverture médiatique

Thestarpheonix.com cite Guy Giorno dans un article portant sur le registre provincial des lobbyistes en Saskatchewan

Fasken
Temps de lecture 2 minutes
« 'Not all lobbying is transparent': Conflict of interest commissioner open to updating to provincial lobbyist registry » par Alex MaxPherson, Thestarpheonix.com.

Thestarpheonix.com cite Guy Giorno, avocat d’Ottawa et de Toronto, dans un article portant sur le registre provincial des lobbyistes en Saskatchewan.

« Les activités de lobbying ne sont pas toutes transparentes », affirme Guy Giorno, avocat basé à Ottawa se spécialisant dans la responsabilité publique et ancien chef de cabinet de l’ancien premier ministre Stephen Harper.

Se référant de façon générale à la Lobbyists Act de la Saskatchewan, M. Giorno affirme qu’il est possible pour les entreprises d’atteindre leurs objectifs en effectuant moins de 100 heures de lobbying. « Le seuil actuel des 100 heures fait en sorte que, jusqu’à un certain point, le public ne sait pas qui a payé pour influencer quelle décision, le cas échéant », ajoute ce dernier.

« Tout ce que nous savons est que plus l’information circule, plus les gens savent ce qui se passe et que les choses sont transparentes, ce qui est dans notre intérêt, car nous pouvons avoir davantage confiance dans nos institutions. »