Passer au contenu principal
IMPORTANT : Pour la sécurité de tous, Fasken exige que toute personne qui se trouve sur place dans ses bureaux canadiens fournisse une preuve de vaccination complète contre la COVID-19. Cela s’applique aux avocats, au personnel, aux clients, aux fournisseurs de services et aux autres visiteurs.
Couverture médiatique

CBCNews.ca mentionne Fasken dans un article expliquant comment l’ancien chef régional pour la Nouvelle-Écosse de l’Assemblée des Premières Nations aurait eu recours à des menaces de mort pour faire taire les allégations de harcèlement sexuel qui le visaient

Fasken
Temps de lecture 2 minutes
S'inscrire

Aperçu

« Internal probe hears former N.S. AFN chief may have used death threats to suppress sexual assault allegations », par Jorge Barrera, CBC News

CBCNews.ca mentionne Fasken dans un article expliquant comment l’ancien chef régional pour la Nouvelle-Écosse de l’Assemblée des Premières Nations aurait eu recours à des menaces de mort pour faire taire les allégations de harcèlement sexuel qui le visaient.

En juillet dernier, l’Assemblée des Premières Nations a confié à Fasken Martineau DuMoulin, un cabinet d’avocats réputé et solidement implanté à l’échelle tant nationale qu’internationale, le mandat de mener une enquête au sujet des allégations de harcèlement mettant en cause Morley Googoo, qui était alors chef régional de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador.

CBC News a obtenu une version caviardée du rapport confidentiel compilé par deux avocats de Fasken. La copie du rapport obtenue par CBC News ne mentionne le nom d’aucune des victimes alléguées ou de leurs organisations.

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire