Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Couverture médiatique

The Globe and Mail cite Shane Todd dans un article sur SNC Lavalin demandant aux travailleurs d’accepter une baisse de salaire pendant 3 mois

Fasken
Temps de lecture 1 minutes

« SNC-Lavalin asking workers to take pay cut for next three months » par Nicolas Van Praet et Christine Dobby, The Globe and Mail

The Globe and Mail cite Shane Todd, avocat de Toronto, dans un article sur SNC Lavalin demandant aux travailleurs d’accepter une baisse de salaire pendant 3 mois.

« Ce n’est absolument pas sans risque [pour les employeurs] », affirme Shane Todd, associé chez Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Il a souligné qu’il est préférable de rechercher l’accord des employés que de procéder à des réductions salariales unilatérales, mais dans les deux cas, les entreprises pourraient être confrontées à des plaintes pour congédiement déguisé – lorsque la relation de travail change à tel point que l’employé a effectivement été congédié – et à des demandes d’indemnités de départ.