Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Couverture médiatique

Le magazine Canadian Lawyer cite Chris Margison et Tony Baldanza dans un article sur la façon dont le Bureau de concurrence redouble d’efforts en matière d’application de la loi

Fasken
Temps de lecture 2 minutes

« Competition Bureau doubles down on enforcement », par Elizabeth Raymer, magazine Canadian Lawyer

Le magazine Canadian Lawyer cite Chris Margison et Tony Baldanza, avocats de Toronto, dans un article sur la façon dont le Bureau de la concurrence redouble d’efforts en matière d’application de la loi.

Occupant son poste actuel depuis mars 2019, le commissaire à la concurrence Matthew Boswell travaille au Bureau de la concurrence depuis 2011. Il avait déjà exprimé son opinion quant à l’importance de prioriser le numérique, déclare Anthony Baldanza, associé chez Fasken à Toronto.

« Cette déclaration, la plus récente, met beaucoup plus l'accent sur les capacités d’application de la loi, et beaucoup moins sur l'éducation et la sensibilisation », affirme M. Baldanza. Ce n'est pas tout à fait surprenant, dit-il, car le commissaire est un ancien procureur de la Couronne, un agent de la force publique ayant une expérience en matière de litige.

Chris Margison, avocat-conseil chez Fasken, remarque une intensification des mesures d’application de la loi dans le domaine des activités en ligne, en général, y compris dans les affaires d’affichage de prix partiels, comme celles mettant en cause StubHub et Ticketmaster, ainsi que dans d'autres domaines liés aux pratiques commerciales trompeuses.

Selon M. Margison, « Nous avons également observé une surveillance accrue dans le domaine des fusions, y compris les affaires mettant en cause des logiciels, des déchets de métaux et la manipulation des grains ».