Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Couverture médiatique

Les Affaires cite Christian Leblanc dans un article sur le partenariat entre wiShape et Parallel Geometry

Fasken
Temps de lecture 2 minutes
S'inscrire
« Comment transformer une rencontre en partenariat » par Étienne Plamondon Émond, Les Affaires

Les Affaires cite Christian Leblanc, associé du bureau de Montréal, dans un article sur l’entente de partenariat entre wiShape et Parallel Geometry.

Il y a deux côtés de la médaille lorsque l'on signe un contrat sous le droit français avec un partenaire, selon Christian Leblanc, avocat et responsable du groupe France chez Fasken Martineau, « Le droit français est somme toute « similaire » au droit québécois. Le Code civil du Québec est basé sur le Code Napoléon. Le Québec est donc plus près du droit d'inspiration française que le droit ontarien, mais il y a des différences, notamment en matière de droit d'auteur, qu'il faut connaître pour s'assurer que la PME québécoise sait dans quoi elle s'engage », dit-il. « C'est une décision qui se prend souvent rapidement. Et quand on prend ce genre de décision, il faut tout de même constater qu'on perd le contrôle juridique de la suite de la relation qu'on a avec notre partenaire ».

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire