Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Mandats représentatifs

Homburg Invest acquiert Fonds de placement immobilier Alexis Nihon

Fasken
Temps de lecture 3 minutes
Mandat

Client Confidentiel

Le 6 avril 2007, Homburg Invest inc. (Homburg) a acquis indirectement, dans le cadre d'une offre publique d'achat, 20 663 699 parts du Fonds de placement immobilier Alexis Nihon, ce qui représente approximativement 70 % des parts émises et en circulation, au prix de 18,60 $ au comptant par part. Incluant les parts détenues par Homburg avant l'offre, Homburg et les membres de son groupe détiennent maintenant 25 938 238 parts d'Alexis Nihon, soit approximativement 87 % des parts émises et en circulation. Lorsque Homburg détiendra toutes les parts, la valeur totale de la transaction, y compris la dette existante d'Alexis Nihon, s'élèvera à plus de 1 G$. Cette transaction représente le point culminant du processus de vente d'Alexis Nihon, qui a commencé en décembre 2006 quand Alexis Nihon a conclu une convention de regroupement avec le Fonds de placement immobilier Cominar afin de combiner les deux fonds. La convention de regroupement a été résiliée en février 2007 quand le conseil d'administration d'Alexis Nihon a décidé de modifier sa recommandation et de conclure une convention de soutien avec Homburg. Simultanément à la résiliation, Homburg et Cominar ont convenu que Homburg s'engagerait à faire en sorte qu'Alexis Nihon vende certains de ses immeubles de bureaux et immeubles industriels à Cominar en contrepartie de 592 M$, y compris la prise en charge de la dette relative à ces immeubles. Alexis Nihon a été représenté par une équipe de Fasken Martineau comprenant Robert Paré, Marie-Josée Neveu, Gilles Leclerc, Daniel Picotte, Paul Martel, Diane Bertrand et Jean Michel Lapierre (droit corporatif/valeurs mobilières); Claude Gendron, Lise Rochette, Chloé Archambault, Elias Retsinas, Isabelle Durand, Jean Philippe Gagné, Tasha Lackman et François Brissette (immobilier); Gilles Carli et Thomas Copeland (fiscalité); Douglas New (concurrence); Louis Bernier (travail) et Charles Kazaz (environnement).