Passer au contenu principal
IMPORTANT : Pour la sécurité de tous, Fasken exige que toute personne qui se trouve sur place dans ses bureaux canadiens fournisse une preuve de vaccination complète contre la COVID-19. Cela s’applique aux avocats, au personnel, aux clients, aux fournisseurs de services et aux autres visiteurs.
Mandats représentatifs

Angiotech Pharmaceuticals poursuit sa restructuration en vertu de la LACC

Fasken
Temps de lecture 2 minutes S'inscrire

Aperçu

Mandat

Alvarez & Marsal Canada Inc.

Le 6 avril 2011, la Cour suprême de la Colombie-Britannique a approuvé le plan d'arrangement soumis par Angiotech Pharmaceuticals inc. (« Angiotech ») dans le cadre d'une procédure entamée par cette dernière en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (la « LACC »), au lendemain de l'approbation à l'unanimité dudit plan par les créanciers de la société. Angiotech et certaines de ses filiales étaient assujetties à une demande présentée à la Cour suprême de la Colombie-Britannique en vertu de la LACC, L.R.C. 1985, c. C-36, en sa version modifiée. Le 28 janvier 2011, la Cour a émis une ordonnance initiale accordant aux demandeurs la protection conférée par une suspension des procédures, ce qui a permis à Angiotech de poursuivre la mise sur pied d'une opération de recapitalisation et d'autres initiatives de restructuration opérationnelles en vertu de la LACC. Aux termes de l'ordonnance initiale, Alvarez & Marsal Canada inc. a été nommée contrôleur des activités et des affaires financières des demandeurs dans le cadre de la procédure entamée en vertu de la LACC. Une équipe de Fasken Martineau dirigée par John Grieve a agi pour le compte d'Alvarez & Marsal Canada inc. dans le cadre de la procédure entamée par Angiotech en vertu de la LACC. L'équipe comprenait aussi Kibben Jackson et Stuart Brotman, entre autres.

Équipe

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire