Passer au contenu principal
Ce site utilise des témoins de connexion (« cookies ») en conformité avec notre politique de vie privée. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des témoins de connexion.
Mandats représentatifs

La Guinée équatoriale, une future plaque tournante gazière d’envergure

Fasken
Temps de lecture 4 minutes S'inscrire
Mandat

Ministry of Mines and Hydrocarbons, Equatorial Guinea

Fasken a conseillé le ministère des Mines et des Hydrocarbures (MMH) de la Guinée équatoriale (GE) en ce qui concerne la signature d’accords définitifs pour la monétisation du gaz du champ d’Alen, situé au large de la Guinée équatoriale (GE) et exploité par la société Noble Energy EG Ltd.
 
Les accords définitifs prévoient la vente du gaz d’Alen par l’intermédiaire de l’usine de traitement du gaz de pétrole liquéfié (GPL) de la société Alba Plant LLC et de l’usine de production de gaz naturel liquéfié (GNL) de la société EG LNG, toutes deux situées dans le terminal de GNL de Punta Europa. Marathon Oil est un actionnaire important d’Alba Plant LLC et d’EG LNG.
 
Le champ Alen est composé des groupes d’entrepreneurs des blocs O et I. Les membres du groupe d’entrepreneurs du bloc O sont Noble Energy, qui agit à titre d’opérateur technique, Glencore Exploration Limited et Compañía Nacional de Petróleos de Guinea Ecuatorial (GEPetrol). Les membres du groupe d’entrepreneurs du bloc I sont Noble Energy, qui agit à titre d’opérateur technique, Glencore Exploration (EG) Limited, Atlas-Oranto Petroleum International Limited, Gunvor Resources Limited et GEPetrol.
 
Fasken a conseillé le MMH concernant les accords définitifs couvrant l’ensemble de la chaîne pétrolière et gazière, en amont (y compris l’examen des contrats de partage de production (PSC), des accords d’union et d’exploitation), en milieu de chaîne (négociation des accords de levage et de stockage), et en aval (négociation des accords sur les péages et de levage). Fasken a également fourni des services-conseils et de négociation à l’égard des ententes corporatives connexes, y compris l’entente en vertu de laquelle la participation de la société nationale du gaz de Guinée équatoriale, soit Sonagas GE, dans EG LNG augmentera de 25 % à 30 %.
 
Le gouvernement de l’EG envisage de faire de l’EG une plaque tournante gazière d’envergure. La signature des accords définitifs est la première étape de la réalisation de cette vision. « C’est le coup d’envoi de notre méga hub gazier et nous conclurons d’autres ententes à l’égard d’autres actifs gaziers dans le pays qui doivent être mis en valeur. Le développement du méga hub gazier assurera la prospérité de l’industrie gazière de la Guinée équatoriale à l’avenir. Je suis fermement convaincu que cela créera des occasions de développement pour nos citoyens dans les secteurs en amont et en aval de l’industrie pétrolière et gazière du pays », a déclaré le ministre des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbaga Obiang Lima.
 
Le futur méga hub gazier sera composé de la plateforme Alen et d’autres plateformes offshore gazières qui alimenteront en gaz les installations de Punta Europa. Il y a très peu de projets gaziers qui démarrent en Afrique, et encore moins de projets de cette envergure et de cette complexité.
 
L’équipe de Fasken était dirigée par Abayomi Akinjide, appuyé par Laura Bradley et Rachel Yurkowski. Ce projet devrait générer entre 1,5 et 2 milliards de dollars de recettes publiques supplémentaires pendant la durée du projet, en plus de soutenir l’emploi de nombreux Équato-guinéens.

    Abonnement

    Recevez des mises à jour de notre équipe

    S'inscrire